ptlb-formation à Poitiers

Tutoriels de formation
pour les infographistes débutants et avancés

Les spécificités techniques de la fenêtre liens- partie 2

Fenêtre lien d'Adobe Illustrator - Partie 02
 
Retour au sommaire des vidéos -  Vidéogramme suivant ...

Regarder « Les spécificités techniques de la fenêtre liens - partie 2 » sur youtube
Consultez notre choix de formations sur PTLB-Formation.fr

Narration de ce vidéogramme pour les obsédés textuels et les malentendants

 

En haut à droite de la fenêtre « Liens » se trouve un menu « hamburger ». En cliquant dessus, nous pouvons reconnaître quelques instructions sous forme textuelle.

En fait, les cinq premières instructions correspondent aux cinq icônes qui sont là, un peu plus bas dans cette même fenêtre.

Rééditer le lien depuis la bibliothèque CC.

En dessous se trouve la commande « appliquer une licence ». Cette commande fait disparaître le filagramme des images « Adobe stock ». Je vous rappelle qu’Adobe Stock vous permet d’accéder à 50 millions de vidéos, d’images et d’illustrations en haute résolution et libres de droits moyennant un abonnement spécifique.

Toujours dans le menu, je retrouve la commande : « options d’importation ».

Illustrator donne la possibilité de gérer les options importation lorsque l’on remplace une image.

Créons un exemple concret, car la logique et pas toujours évidente.

Menu « fichier » commande « nouveau » et je crée un document de 1000 pixels sur pixels en RVB.

Menu « fichier », commande « importer » et je sélectionne image qui se nomme « jeune-femme-1000-X-1000-px.png ».

Je clique sur « importer » et grâce à la vignette qui se trouve sur le curseur je dépose l’image où je le désire.

Dans la fenêtre « Liens », je clique sur le « hamburger » et je sélectionne la commande : « options d’importation ». Une nouvelle fenêtre s’affiche celle-ci contient un menu déroulant et en dessous un schéma d’explication de l’option d’importation.

Sélectionnons la commande « dimensions du fichier ».

Le petit texte ci-dessous nous indique que le document importé va garder ses dimensions d’origine.

Je clique sur la commande « OK » pour valider mon choix d’importation.

Je clique sur l’icône : « rééditer le lien » : « jeune-femme-500-X-1500 px.png ».

En zoomant en arrière, je perçois le carré blanc qui correspond au format de la première image, c’est-à-dire 1000 pixels par 1000 pixels et je vois que notre nouvelle image, une fois importée a l’air de posséder ces vraies dimensions.

Si cela paraît juste à l’œil, vérifions à l’aide de la fenêtre « Transformation » le détail des dimensions. En effet, l’intersection des deux images nous permet d’obtenir 1000 en largeur et 1500 en hauteur.

Pour mieux comprendre la philosophie de la fenêtre d’importation, je retourne dans la fenêtre « Liens» et dans le « hamburger », je sélectionne la commande « options importation ».

Je clique sur la petite case qui correspond à : « écrêter selon le cadre de sélection ».

Dans le langage d’Illustrator, « écrêter » veut dire que l’excédent d’images qui dépassent du cadre sera caché. Ce sont des notions que nous retrouvons dans « Indesign » mais également dans « Dreamweaver » notamment dans les de « style CSS » avec la commande : « overflow: hidden; ».

Je clique sur « Ok ».

J’effectue deux : « Ctrl + Z » pour essayer d’autres options.

Fenêtre « Liens », commandes « options d’importation » et je sélectionne cette fois-ci l’option : « proportions (remplir) ».

Cette option va conserver les proportions de l’image et dans notre cas, grossir celle-ci afin qu’elle soit adaptée aux cadres.

Je clique sur « OK » pour valider ce choix.

J’utilise l’outil « rééditer le lien » et je sélectionne l’image « jeune-femme-500-X-1500- px.png ».

La largeur de notre image s’est adaptée à l’enveloppe. Notre image de 500 pixels et donc redimensionner pour avoir une largeur de 1000 pixels.

Effectuons un « contrôle Z » pour essayer une autre option.

Dans la fenêtre « Liens », menu « hamburger », puis options d’importation. Je sélectionne l’option « proportions (adapté) ».

Cette option va contraindre à faire rentrer l’image de 1500 pixels dans l’enveloppe de 1000 pixels tout en gardant les proportions.

J’effectue de nouveau un « Ctrl + Z » et je retourne dans la fenêtre « Liens » et dans le menu « hamburger » je choisis la commande « options d’importation » pour sélectionner l’option qui se nomme « Limites ».

L’image va être déformée pour s’adapter aux cadres de 1000 pixels par 1000 pixels.

Je clique sur « OK » pour valider.

J’utilise l’outil « rééditer le lien » et je sélectionne image « jeune-femme-500-X-1500-px.png ».

J’effectue de nouveau un « Ctrl + Z » et je retourne dans la fenêtre « Liens » et dans le menu « hamburger », je choisis la commande « options d’importation » pour sélectionner l’option qui se nomme « Transformation ».

Je clique sur OK pour valider.

J’utilise l’outil « rééditer le lien » et je sélectionne l’image « jeune-femme-500-X-1500-px.png ».

J’avoue être un peu perplexe par le résultat obtenu. En effet, si on ouvre la fenêtre « Transformation » on peut s’apercevoir que l’image est plus petite que sa taille réelle.

J’avoue ne pas bien comprendre l’algorithme utilisé par Illustrator.

Bien, quoi qu’il en soit nous possédons toute une série d’options d’importation pour le remplacement des images importées.

Je pense que les commandes suivantes du menu « hamburger » de la fenêtre « Liens » paraissent ne pas avoir besoin d’explication. En effet celles-ci parlent d’elles-mêmes.

Voilà, ce tutoriel est terminé. Vous retrouvez la suite dans une prochaine vidéo.

À bientôt

Pierre Tomy Le Boucher