ptlb-formation à Poitiers

Tutoriels de formation
pour les infographistes débutants et avancés

Interface et gestion des espaces de travail

Création et gestion de l'espace de travail de Photohop
 
Retour au sommaire des vidéos -  Vidéogramme suivant ...

Regarder « Interface et gestion des espaces de travail » sur youtube
Consultez notre choix de formations sur PTLB-Formation.fr

Narration de ce vidéogramme pour les obsédés textuels et les malentendants

 

Photoshop est un logiciel de création et de retouche d'image. Autrement dit, il est possible de créer une illustration à partir d'une page blanche ou de modifier une image existante. Dans tous les cas, « Photoshop » travaille avec des images de type «bitmap», mais gère également le vectoriel.

L’interface de Photoshop est composée de 5 zones :

Et enfin au centre, la zone qui concerne l’image.

« Photoshop CC » propose des interfaces préétablies afin d’améliorer l’expérience utilisateur.

Comme dans tous les logiciels « Adobe », il est possible de personnaliser l’interface. La modification de l’interface permet de placer des outils ou des fenêtres à des endroits choisis par l’utilisateur permettant une optimisation liée à une tâche spécifique.

Dans la barre de menu, cliquons sur le mot « fenêtre » puis « espace de travail » et choisissons l’espace de travail « photographie ». Sur le côté droit de l’écran sont disposées des fenêtres proposant des outils spécifiques à la retouche photographique.

Faisons une autre expérience en sélectionnant l’espace de travail « graphique et Web ». Photoshop nous propose une nouvelle disposition.

Cliquons de nouveau sur le mot « fenêtre » puis « espace de travail » et choisissons l’espace de travail qui se nomme « Pierre Tomy ». Je retrouve ainsi mon espace de travail.

Pour être sûr de bien me faire comprendre, je vais utiliser une comparaison culinaire. Les outils pour préparer de la pâtisserie sont différents des outils qui servent à la préparation d’une viande. Imaginez, s’il suffisait de claquer des doigts pour passer de la pâtisserie à la boucherie.

En fonction des situations, il n’est pas rare de disposer les fenêtres dans des endroits spécifiques. Par exemple, je déplace la fenêtre « couleur » en haut à gauche, puis en dessous la fenêtre « nuancier » et par exemple la fenêtre « informations ». Cette méthode a le mérite de rendre visibles simultanément l’ensemble des fenêtres.

Lorsque les plats sont préparés, il faut faire la vaisselle. En ce qui concerne « Photoshop », il suffira de réinitialiser l’espace de travail pour que tout soit parfaitement rangé.

Dans le menu « fenêtre », je sélectionne « espace de travail » puis la commande « réinitialiser Pierre Tomy ».

Réalisons un autre cas concret.

Dans cette simulation, j’aurais besoin d’utiliser les « formes de pinceau ». Mais cette fenêtre n’apparaît pas dans le menu de droite. C’est pourquoi je suis obligé d’aller dans le menu « fenêtre » et sélectionner la commande « formes prédéfinies ».

Une fenêtre s’affiche et me propose de nombreuses formes de pinceau.

Sélectionnons « l’outil pinceau » afin d’avoir accès aux formes prédéfinies.

J’en choisis une pour y dessiner un motif de la couleur de l’avant-plan, ici le rouge.

Continuons l’expérience. Dans le menu « fenêtre », sélectionnons la commande « outils prédéfinis ». Je sélectionne, par exemple, « produit pinceau ovale 45 pixels ».

Il m’est donc possible de dessiner un autre motif.

Pour retrouver mon espace de travail, il suffit d’aller dans le menu « fenêtre » puis « espace de travail » et la commande « réinitialiser Pierre Tomy ».

Voilà, tout est rentré dans l’ordre.

Pour créer notre espace de travail, nous allons partir d’un modèle.

Toujours dans le menu « fenêtre » puis « espace de travail » sélectionnons l’espace de travail « 3D ».

Évidemment, lorsque l’on débute dans « Photoshop », on ne connaît pas forcément les outils dont on a besoin. Il faut savoir qu’un espace de travail peut être sauvé à chaque fois sous le même nom. Ainsi, il sera facile de créer, avec le temps, son propre espace de travail. Nous allons voir cela dans quelques minutes.

Imaginons que la fenêtre « historique » ne nous intéresse pas.

Voici comment procéder.

Cliquez sur la fenêtre « Historique ».

Lorsque celle-ci est ouverte, il suffit de cliquer sur le « hamburger » qui se trouve en haut et à droite et de sélectionner la commande « fermer ». L’autre commande qui se trouve en dessous se nomme « fermer le groupe d’onglets ». Comme son nom l’indique, elle permet de fermer un groupe d’onglets. Cette option vous paraîtra beaucoup plus claire, car dans un instant, nous allons créer un « groupe d’onglets ».

Comme vous pouvez le constater, la fenêtre « Historique » a disparu de notre menu.

Imaginons un autre cas de figure, nous désirons déplacer une fenêtre, par rapport à une autre, dans le menu.

En positionnant le curseur de la souris sur le bord gauche du menu des fenêtres, il est possible d’agrandir celle-ci. Ce nouveau point de vue nous permet de voir l’outil affublé de sa forme textuelle.

Dans notre exemple, nous déplacerons la fenêtre « Source de duplication » pour la placer au-dessus de la fenêtre « outils prédéfinis ».

Il suffit de cliquer / glisser sur la fenêtre « source de duplication » et de la déplacer vers le bas.

En déplaçant cette fenêtre, des informations de couleur bleue nous permettent de disposer une fenêtre au-dessus d’une autre ou de la disposer à l’intérieur afin d’obtenir des onglets.

Lorsqu’il s’agit d’une ligne bleue, il devient possible de placer la fenêtre « source de duplication» au-dessus de la fenêtre « outils prédéfinis. ».

Lorsqu’il s’agit d’un rectangle bleu, il devient possible de créer une fenêtre avec des onglets. Ainsi, dans ce cas de figure, il devient possible de cliquer sur l’onglet « source de duplication» ou l’onglet « outils prédéfinis». Cette nouvelle disposition permet d’avoir un menu de fenêtres moins haut.

Cliquons sur le petit chevron afin de refermer la fenêtre.

Il est possible de créer une troisième colonne dans ce menu des fenêtres.

Ici nous allons déplacer la fenêtre « caractère » et lorsqu’apparaît une longue ligne verticale de couleur bleue, il suffit de relâcher le bouton de la souris.

Vous l’aurez compris il est donc possible de déplacer, n’importe quelle fenêtre à n’importe quel endroit, sachant que le code couleur bleue vous permettra de « prévisualiser » la position de la fenêtre.

Autre cas de figure, allons dans le menu « fenêtre », et sélectionnons par exemple la fenêtre « glyphes ». Dans notre exemple, cette fenêtre vient se placer dans la deuxième colonne.

En utilisant les mêmes processus, il suffira de déplacer cette fenêtre ou bon nous semble.

Réalisons un dernier exemple, imaginons que je désire que la barre « d’outils » soit placée sur la droite. Il me suffit de cliquer en haut de celle-ci et de la déplacer vers la droite jusqu’à l’apparition de la ligne bleue.

Nous allons sauver notre espace de travail. Pour cela, il suffit d’aller dans le menu « fenêtre », sélectionner la commande « espace de travail » et enfin sélectionner la commande « nouvel espace de travail ».

Une fenêtre « nouvelle espace de travail » s’affiche et il suffit d’inscrire le nom de l’espace dans le champ destiné à cet effet. Ici nous inscrirons « test ».

Avec le temps chacun améliora son espace de travail. Voici comment ! Nous allons supposer que la fenêtre « glyphes » ne corresponde pas à nos desiderata.

Je vais donc placer la fenêtre « glyphes » au-dessus de la fenêtre « bibliothèque ».

Il me suffit maintenant de sauver cet espace de travail sous le même nom. Bien sûr, Photoshop nous rappelle que cet espace de travail existe déjà. On clique sur « oui » et le nouvel espace de travail et sauver.

Il vous sera facile, avec le temps, de réaliser progressivement votre propre espace de travail et ainsi répondre à vos besoins.

Les utilisateurs qui utilisent deux écrans pourront ainsi répartir des fenêtres selon leur gré et gagner de la surface de travail et ceci est non négligeable.

Pour supprimer un espace de travail, il est nécessaire que l’espace à supprimer ne soit pas actif.

Pour cela, nous allons retourner dans le menu « fenêtre » puis « espace de travail » et choisir l’espace de travail : « les indispensables ».

Retournons de nouveau dans le menu « fenêtre » et « espace de travail » pour sélectionner la commande « supprimer l’espace de travail ».

La fenêtre « supprimer l’espace de travail » s’affiche et un menu déroulant permet de sélectionner l’espace à supprimer.

Nous verrons plus loin, qu’il est possible d’aller plus en avant dans la création d’un espace de travail. Ainsi dans une entreprise, lorsqu’un ordinateur est utilisé par plusieurs salariés, il sera facile de sélectionner son espace de travail afin d’éviter tout conflit avec un autre utilisateur.

Il faut savoir qu’il est possible d’exporter un espace de travail d’un ordinateur à un autre. Cette opération ne se fait pas dans Photoshop. Il est nécessaire de copier un fichier de votre ordinateur pour le copier sur un autre ordinateur.

Une fois de plus, retournons dans le menu « fenêtre » et « espace de travail » et sélectionnez dans la commande « nouvel espace de travail ».

J’inscris un prénom et je clique sur la commande « enregistrer ».

Nous allons voir le chemin sur Windows sachant que cette même action peut être réalisée sous Mac.

Le chemin est un peu long. Gagnons du temps en utilisant le raccourci clavier : « touche Windows » plus la touche « e ».

Une fenêtre s’ouvre et il suffit de cliquer sur le disque dur « système ».

Sélectionnons le dossier « utilisateur », puis, dans notre cas, le dossier « Pierre Tom » puis « appdata ».

Si ce dossier n’est pas présent, c’est que celui-ci est « caché ». Pour afficher ce dossier, il est nécessaire d’aller dans le menu affichage, puis sur la droite en cliquant sur « options » il faut sélectionner la commande « modifier les options de dossiers et de recherche ».

Une nouvelle fenêtre s’affiche. Elle se nomme « options des dossiers ». Il suffit maintenant de sélectionner l’onglet « affichage » puis cocher la commande « affichez les fichiers, dossiers et lecteurs cachés » bien sûre, il faut valider en cliquant sur « OK ».

Après cette digression, continuons la recherche du fichier.

À l’intérieur du dossier « appdata » se trouve le dossier « Roaming », puis « Adobe », puis « Adobe Photoshop CC 2017 », puis « Adobe Photoshop CC 2017 settings » et enfin le dossier « WorkSpace ».

À l’intérieur de ce dossier se trouve notre fichier : « Gérard.psw ».

Vous l’aurez compris, il suffira de copier ce fichier dans le répertoire de l’autre ordinateur en suivant la même arborescence.

Pour finir cette partie-là, sachez que se trouve, en haut à gauche de l’interface de Photoshop, une icône qui permet d’avoir accès aux espaces de travail.

Voilà, ce tutoriel est terminé.

Vous retrouvez la suite dans une prochaine vidéo.

À bientôt

Pierre Tomy Le Boucher